Comment gérer son crédit renouvelable ?


Frais de garde des enfants, révision de la voiture, travaux sur la maison... Ce sont autant des dépenses qui peuvent peser sur vos revenus. Pour vous en sortir, vous pouvez souscrire un crédit renouvelable. Néanmoins, sachez comment l’utiliser et ayez-y recours avec la plus grande prudence en adoptant les comportements suivants.

Estimez vos besoins réels

Il se peut qu’un mois dans l’année, vos liquidités ne soient pas suffisantes pour couvrir vos dépenses. Pour pallier ce petit souci passager, vous avez le crédit renouvelable. Il s’agit entre autres d’un secours ponctuel vous évitant de supporter des charges dépassant la somme de votre salaire. Vous avez une durée de souscription d’un an et une échéance de remboursement assez flexible qui est fixée par la loi Lagarde (36 mois pour un montant inférieur à 3000 € et 5 ans si c’est plus). Ainsi, vous n’avez qu’à faire le point sur ce dont vous avez besoin pour vos dépenses.

Évaluez votre taux d’endettement

crédit revolving

Comme tous les crédits à la consommation, décider de souscrire à un crédit renouvelable doit se faire avec prudence. Généralement, il faut strictement éviter d’affecter un tiers (environ 33 %) de vos revenus au remboursement mensuel d’un crédit et au règlement de votre loyer. Ce niveau de taux d’endettement dépassant les 30 % peut constituer une charge importante si vous avez un revenu faible. Par contre, vous pouvez parfaitement supporter un taux de 40 % si votre revenu est élevé. Donc, à vous de juger ce qui est adapté à vos finances.

En cas de retards de paiement

Prenez les bonnes mesures si vous êtes en retard sur votre remboursement. En premier lieu, essayez de négocier un rallongement du délai de règlement de vos créances auprès de votre créancier. Ensuite, ne cédez pas à la tentation de souscrire à un nouvel emprunt pour régler un autre. Cela ne fera qu’aggraver votre situation et, au pire, le rendre précaire.

fr ch lu ca